139, c’est le nombre de forages réalisés par la Société Nationale des Forages et Puits (SNFP) entre 2013 et 2016. L’annonce a été faite ce lundi 5 juin, par le Ministre de l’Hydraulique, Yahya Ould Abd Dayem. Le ministre s’exprimait au cours d’une séance plénière du Sénat, au sujet du renouvellement du contrat Programme entre l’Etat et la SNFP.

Au cours de la séance plénière tenue ce lundi, la chambre haute du parlementaire a adopté le projet de loi autorisant la ratification du Contrat-Programme n°03/MHA/SNFP,  signé le 30 juin 2016 entre l’Etat Mauritanien et la Société Nationale des Forages et Puits pour la période 2016-2019.

139 forages… et?

Outre les 139 forages réalisés, le ministre a souligné que la SNFP « a entrepris 237 études hydrogéologiques et géophysiques » qui devront aboutir à la mise en place de « plusieurs points d’eau ». Ces réalisations ont selon le ministre contribué « à la couverture des besoins des populations ».

Avant de finir son exposé, le responsable gouvernemental a précisé, que ce troisième contrat-programme « ne permet pas à la société d’avoir des avances financières qu’en contrepartie de la réalisation effective de travaux ». Et ces travaux devront être validés par « un bureau de contrôle spécialisé ».

En 2013, Ahmed Salem Ould Bechir Ministre de l’Hydraulique d’alors, déclarait que l’un des objectifs de cette société, est de « concurrencer les sociétés privés et réguler le marché des forages ». Ce, pour être mesure d’atteindre des zones enclavés du pays et soutenir par la même l’activité de l’élevage.