Un accident de la route s’est produit, mercredi 9 août 2017, sur l’axe Akjoujt – Nouakchott. Le véhicule, qui portait plusieurs passagers, s’est renversé à quelques kilomètres de son lieu départ. L’accident fait trois morts et plusieurs blessés. Pourquoi tant de vies perdues sur les routes?  

Trois morts sur le coup et des blessés : c’est le bilan d’un accident de la route, survenu ce mercredi 9 aout 2017. Le drame s’est produit sur l’axe Nouakchott – Akjoujt. Le véhicule, un minibus, a lâché après 50 kilomètres d’Akjoujt, plus précisément de la localité d’Aoujef, son lieu de départ, rapporte nos confrères de Sahara média.

Monnaie courante

C’est le deuxième accident de la route que la Mauritanie enregistre en 48 heures.  En effet, lundi 7 août, il y eut une collision entre deux 4×4 et un camion, cette fois, sur la route de l’espoir qui relie Nouakchott à Néma.  L’accident coûtait la mort au chauffeur du 4×4 et faisait quatre blessés graves selon l’agence d’information Tawary.

Accident de la route (Photo d’illustration)

Il se produit de plus en plus d’accidents de voiture sur nos voies publiques. La route de « l’espoir », l’axe Akjoujt – Nouakchott ou encore la route de Rosso ne cessent d’être mêlés à de terribles accidents. Ces catastrophes sont ils dûs à l’état lamentable de ces routes ou à l’imprudence des chauffeurs ?

Où se situe le problème ?

Nombre d’observateurs pointent du doigt la dégradation de nos routes dont celle dite de « l’espoir » et de Rosso. Le goudron ne tient plus sur ces routes depuis bien des années maintenant. Mais si la décadence des routes est une chose, l’imprudence du chauffeur mauritanien également en est une autre. La violation flagrante, impunément, du code de la route est une réalité mauritanienne.

Voiture surchargée imprudemment. Crédit photo: dunevoice

Il faut également souligner la responsabilité des agences de transport et le laxisme des autorités. Beaucoup de responsables d’agences de transport  excellent dans la négligence de l’entretien de leurs véhicules et la surcharge. Ainsi, ce sont des milliers de vies humaines qui sont mises en danger, chaque jour, par ces commerçants qui ne semblent se soucier que de leurs poches.

        Toute reprise de l'article, devra faire mention 
de la source (LeReflet.NET) avec le lien original de l'article.