Une fusillade a éclaté dimanche soir, 13 aout 2017, à Ouagadougou, au Burkina Faso. L’attaque aurait déjà fait dix sept morts et plusieurs blessés. Il est également question de plusieurs otages dans un restaurant, au centre de la capitale. A l’heure où nous écrivons ces lignes, les forces de sécurité burkinabè sont en plein action.

C’est à 21heures que les premiers coups de feu auraient été entendus dans la capitale burkinabè. Les tirs provenaient, selon le ministre de la communication  burkinabè, du restaurant turc, Istanbul, situé sur l’avenue kwamé nkrumah. Rémi Dandjinou s’exprimait à la télévision nationale, une heure après l’attaque.

Pour l’heure, les forces burkinabè semblent avoir le contrôle de la situation. Ce, après un important échange des coups de feu avec les assaillants. Mais selon RFI, plusieurs personnes seraient toujours pris en otage dans le restaurant. Le ministre n’écarte pas l’hypothèse d’un acte terroriste. «La situation dans laquelle nous sommes, une attaque terroriste n’est pas à exclure » a-t-il prévenu.

On compte dix sept morts et une dizaine de personnes blessées. Les morts sont des diverses nationalités, a souligné le ministre de la communication. Ce bilan pourrait bien s’alourdir dans les heures à venir.

Le Burkina Faso, rappelons le, avait connu une autre attaque du même genre, à Ouagadougou, dans la même rue, le 15 janvier 2016. A l’époque, la capitale avait enregistré une trentaine de morts.

      Toute reprise de l'article, devra faire mention 
de la source (LeReflet.NET) avec le lien original de l'article.