Le chef d’Etat togolais, Faure Gnassingbe a été élu Président de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Ce dimanche 4 juin au Libéria, Gnassingbe a été élu par acclamation, à l’occasion de la 51e sommet ordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO. 

Agé de 50 ans, Faure Gnassingbe succède à Ellen Johnson Sirleaf. Élu pour un mandat d’un an, le chef d’Etat du Togo aura à accueillir le prochain sommet de la CEDEAO, chez lui. Ce sera en décembre 2017 à Lomé. Faure qui a longtemps vu ce poste lui échapper, y arrive en fin.

Soulignons par ailleurs que la relation entre Faure et la CEDEAO a toujours évolué en dents de Cie. L’on se souvient qu’il s’était opposé au protocole additionnel de la CEDEAO sur la bonne gouvernance. Ce protocole prévoit également la limitation du nombre de mandats présidentiels en Afrique de l’Ouest. Il était soutenu par un certain Yaya Jammeh.

Notons en outre, que c’est la première fois, depuis la création de la CEDAO en 1975 que le Libéria accueille un sommet de l’organisation ouest-africaine.