Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, semble avoir un « faible » pour l’ASAC Concorde. C’est ce qui ressort du message de félicitations adressé au champion de Mauritanie, par l’intermédiaire du Président de la Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie (FFRIM), Ahmed Yahya.

« Ce titre témoigne de la persévérance de tous. Mes félicitations s’adressent naturellement ä tous les artisans de ce succès : les joueurs, l’entraîneur, l’ensemble de l’encadrement technique et médical, les dirigeants, ainsi que tous les supporters du club », a écrit Infantino, patron de l’instance dirigeante du football mondial.

A encore croire le texte de la lettre, Infantino estime que « l’ASAC Concorde aide à véhiculer le message positif du football ». Positif, c’est le bilan global de la saison de l’ASAC Concorde.

Champion mais…

Logo ASAC Concorde

Sacré champion lors de la dernière journée du championnat, le 25 mai dernier, l’ASAC Concorde est un champion « surprise ». En effet, alors que les observateurs voyaient le FC Tevragh Zeina ou FC Nouadhibou en haut de l’élite, c’est finalement Concorde qui rafle la mise.

Jusqu’au bout

L’ASAC Concorde s’est adjugé le titre, après avoir étrillé l’AS Police 3 buts à 0. Les trois points de la victoire ont permis à l’ASAC de mettre la main sur le champion, avec 56 points. Le Club devance FC Tevragh Zeina d’un point!

Ce, malgré les zones de turbulences que le club a a traversé tout au long de la saison. Ce n’est peut être pas un champion très radieux, mais cela reste un champion.  Un champion retrouve le goût de la victoire, près de dix ans après son dernier titre.

Pour rappel, Gianni Infatino a visité la Mauritanie le 28 février dernier. Durant son séjour en terre mauritanienne, le numéro 1 de la FIFA avait fait une série de promesses. Parmi elles, soutenir la mise en place d’un « complexe technique au stade Cheikhna Boidiya » et « l’augmentation du nombre de représentants africains en coupe du monde ».