10 ans d’Assalamalekoum Festival: C’est parti pour 10 jours [Photo-reportage]

Monza 10 ans Assalamalekoum Festival - juin 2017

On l’attendais depuis 11 mois, il est désormais là. Assalamalekoum Festival revient pour la dixième année consécutive. Le coup d’envoi de cette 10e a été donné ce jeudi 29 juin 2017 à Nouakchott. C’est parti pour dix jours de musiques, d’échanges et de formation. 

Comme dirait l’autre, dix ans, ça se fête. Et Assalamalekoum Cultures compte marquer les dix ans de vie de son activité phare, le festival. Présent au centre de la table d’honneur de la salle de presse de la communauté Urbaine, Monza, Directeur du Festival ouvre le bal.

Droits humains

« Cette dixième édition est spéciale » a déclaré d’emblée Kane Limam Monza. « Cette édition est placée sous le sceau des droits de l’homme et célébrer la liberté de créer et de s’exprimer » a poursuivit Monza. Cette année souligne Monza, le festival se réinvente.

Ciné Droit Libre

En effet, plusieurs nouvelles activités sont inscrites dans le programme. Il s’agit notamment du Festival Ciné Droit Libre, qui débarque en Mauritanie pour la première fois. L’objectif indique Monza, c’est « d’ouvrir les portes du festival au cinéma panafricain et provoquer les débats d’idées ». Pour lui, il faut « déconstruire certaines idées », allusion faite à l’extrémisme violent.

FOCUS

Cette dixième édition est décidément celle des premières. Le Forum des Cultures Urbaines, sera au cœur de la programmation du festival. Il s’agit d’une exposition qui verra la participation de plus de 20 structures évoluant dans les arts et cultures. L’occasion sera donnée aux jeunes mauritaniens, de côtoyer la crème des acteurs des cultures urbaines en Afrique.

Outre le menu de cette édition, plusieurs questions ont été souligné par la presse. La première et sans doute l’une des plus importantes est l’accompagnement des autorités mauritaniennes. On parle de finances, le budget adéquat pour la réalisation d’un festival digne ce nom. Sur ce point, Kane Limam Monza a estimé « que l’appui n’est pas effectif » et que le festival se débrouille comme il peut.

Incontournable 

Au fil des ans, Assalamalekoum Festival s’est imposé en Mauritanie paysage culturel. Chaque été, il draine de milliers de mauritaniens à Nouakchott. Cette année, la capitale mauritanienne vibrera au rythme des célébrations des dix ans du festival, dix jours durant. Notons enfin que le festival a été labellisé par le Grand Tour 2017, parmi les 100 plus importants événements culturels de l’espace francophone.