Quatre mois après le référendum, le changement du drapeau et de l’hymne national continue de susciter débats. Mais la polémique semble plus persistante sur l’hymne national. Les paroles écrites par une pléthore de poètes et mis en musique par un égyptien ne font pas l’unanimité. Sur la toile on crie au scandale. A l’issue conseil des ministres du jeudi 23 novembre 2017, le gouvernement s’est expliqué.

Le porte parole du gouvernement, Mohamed Lemine Ould Cheikh a déclaré « que les paroles de cet hymne doivent en général être patriotiques et leur auteur doit également être un compatriote car il englobe des dimensions, une signification et des symboles qui doivent émaner des citoyens qui les connaissent et les vivent » rapportent nos confrères de l’AMI. Mais s’agissant de la composition, le ministre a estimé que « c’est une question technique qui évolue ».

Nouvel hymne…

Selon le porte parole, « la plupart des hymnes des pays arabes ont été composés par des artistes de pays étrangers et même l’hymne américain a été composé par un britannique » avant d’ajouter que les égyptiens ont composé beaucoup d’hymnes arabes. C’est ce qui explique l’appel à propositions ouvert aux étrangers et qui a permis à l’égyptien Dr Rachid Daoud d’être retenu.

Il est vrai que même l’ancien hymne était contesté par certains, mais il avait été composé par un mauritanien. La composition de Siday Ould Abba est jetée aux oubliettes à la veille du 57e anniversaire de la Mauritanie. Un bon en avant disent les partisans de cette réformes, un net recul scandent les opposants. Sur la toile et dans les salons, chacun y va de son propre commentaire.

D’après l’agence officielle qui cite le porte parole du gouvernement, le nouvel hymne sera joué pour la première fois ce 28 novembre 2017 à Kaedi. Les festivités de l’indépendance se feront dans la capitale du Gorgol, cette année. Reste à savoir quelle politique sera mise en place pour que les mauritaniens adopte cet hymne et sachent le chanter. Les jours et mois à venir nous en diront certainement plus.