La Banque mondiale et la Mauritanie viennent de signer une convention destinée à financer un « projet d’appui au système sanitaire », ce vendredi 16 juin 2017. Le montant de la subvention s’élève à 6 milliards 250 millions d’Ouguiyas. 

Cette subvention s’inscrit dans le cadre des engagements de la Banque Mondiale, vis-à-vis de la Mauritanie. Elle vient en appuie au « plan national de développement du secteur de la santé pour la période 2012-2020 » a indiqué Laurent Msellati, Représentant de la Banque Mondiale en Mauritanie.

Selon le Ministre de l’économie qui a signé la convention côté mauritanien, le financement de la Banque Mondiale sera notamment utilisé pour « appuyer le programme de l’Agence Nationale Tadamoun et l’élargissement du programme des transformations sociales (Tekavoul) ».

Santé mère et enfant

Plus spécifiquement, le projet vise à renforcer les services de santé reproductive et celle de la mère et de l’enfant. En Mauritanie donner naissance est un exercice risqué. En 2017 encore, le pays continue d’enregistrer 582 décès pour 100 000 naissances vivantes. Ces chiffres avaient été révélés par le Coordinateur du Programme Nationale de la Santé de la Reproduction (PNSR).

Notons enfin que mercredi dernier, Kane Boubacar, Ministre de la Santé avait déclaré les investissements dans la santé « avaient augmenté de 65% ces 5 dernières années ». Pourtant, les mauritaniens peinent toujours à se soigner correctement.