Le conseil des ministres s’est réuni ce jeudi 8 juin 2017 à Nouakchott, sous la présidence du Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz. Rien n’a encore filtré des décisions prises par le gouvernement. Elles sont pourtant très attendues.  

Cette réunion hebdomadaire du gouvernement intervient quarante huit heures après la rupture diplomatique avec le Qatar. Toujours concernant cette crise, les « informations » selon lesquelles, l’exécutif voudrait dissoudre le parti Tewassoul, pourraient être infirmées ou confirmées. Le parti d’obédience islamiste est réputé proche de l’émirat gazier.

Référendum…

Notons par ailleurs qu’un autre point, non moins important, sera à l’ordre du jour. Il s’agit du report ou pas du référendum constitutionnel. Initialement prévu le 15 juillet prochain, de plus en plus d’éléments semblent indiquer que l’on se dirige vers un report.

Cas de la CENI

Si c’est le cas, le gouvernement devra régler un autre problème de taille. Puisque le report implique la convocation du collège électoral une seconde fois, le comité directeur de la CENI ne sera donc plus valable.  Il est légalement tenu de le remplacer.

En effet, le paragraphe 3 de l’article 6 de la loi organique portant création de la CENI permet au comité directeur de mener à terme une élection, dont le collège électoral a été convoqué avant expiration de son mandat.