LeReflet – Dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 septembre 2017, des intempéries ont frappé le sud et sud-ouest du pays. Les rafales de vent accompagnées de pluies, ont fait 15 morts et 42 blessés. C’est ce qu’indique un communiqué du ministère de l’intérieur, dont nous avons reçu copie. 

Le lourd bilan qui avait été annoncé plutôt dans la journée, était exact. Du moins, concernant le nombre de morts. En effet, parmi les 15 morts, 9 sont issus de la commune de Boghé, dans le sud ouest de la Mauritanie. Les 6 autres sont de l’Assaba, dans le sud du pays.

41 blessés

La tempête qui a dévasté ces zones « a fait 41 blessés dont 12 atteins de blessures graves ». Sur les 41, 4 d’entre eux ont été évacués à Nouakchott. Les autres sont traités au niveau des hôpitaux régionaux de l’Assaba et du Brakna.

…et des sinistrés

Outre les familles endeuillés, on rapporte plusieurs centaines de sinistrés. Les maisons en banco et en zinc, n’ont pas résisté à la violence des intempéries. Dans le texte de son communiqué, le ministère indique qu’il se « déplacera pour s’enquérir sur le terrain (…) de la situation des sinistrés et visiter leurs familles ».

Soulignons dans ce sens que le ministère de l’intérieur, a annoncé la mise en place de commissions qui « planchent actuellement sur l’évaluation des dégâts enregistrés ».

Au moment où certains entèrent leurs morts, d’autres ruminent leurs colères. L’on s’interroge sur la capacité des secours, à réagir rapidement et avec plus d’efficacité à des drames de ce type.