Israël  s’est engagé, ce dimanche 4 juin, à réchauffer et à renforcer ses relations diplomatiques avec le Sénégal. Macky Sall, Président du Sénégal et Benjamin Netanyahu, premier ministre Israelien, se sont entretenus à Monrovia, en marge du sommet de la CEDEAO.

La brouille diplomatique entre Israël et le Sénégal est fini. « Benjamin Netanyahu a décidé le retour à Dakar de l’ambassadeur d’Israël au Sénégal », indique le communiqué conjoint signé par Macky Sall et le premier ministre israélien.

Toujours selon le communiqué, Netanyahu invite le ministre des affaires étrangères du Sénégal à effectuer une visite en Israël. Le texte souligne, par ailleurs, que le Président « Macky Sall a apprécié avec satisfaction ces mesures » d’Israël.

Pour finir, Macky Sall à travers ce communiqué conjoint précise que le « Sénégal a pris bonne note de l’intention d’Israël de bénéficier d’un statu d’observateur auprès de l’Union Africaine ».

Le divorce n’aura duré que six mois, finalement.

Benjamin Netanyahu avait gelé et retiré l’ambassadeur d’Israël à Dakar, suite au vote de la résolution 2334 au Conseil de Sécurité des Nations Unies, en 2016. Cette résolution réclamait la fin de la colonisation et la création d’un Etat Palestinien.

Venu avec une forte délégation au 51e sommet de la CEDEAO, Netanyahu était en mode séduction. Soulignons par ailleurs que si le Sénégal et Israël ont fumé le calumet de la paix, la présence de Netanyahu est très mal vue.

En effet, le Roi du Maroc Mohamed 6 n’a pas fait le déplacement à cause de cette présence israélienne. Il a préféré envoyer son premier ministre. Le Maroc, représenté par son premier ministre, à Monrovia, a finalement réitéré sa volonté de rejoindre l’organisation ouest-africaine.