Capture ministre santé Mauritanie 30 mars 2020
Capture JT ministre santé Mauritanie 30 mars 2020

Stupeur, la Mauritanie vient d’enregistrer son premier décès dû au covid19. L’information a été rendue publique à travers une dépêche de l’agence officielle  aux alentours de 20h. Elle sera confirmée par le Dr Ndiaye Amadou, responsable du site d’isolement du coronavirus en Mauritanie sur le plateau du journal télévisé de 21h30 de la chaine nationale. Le nombre de cas s’élève à 6 cas dont 2 guéris, 1 décès et trois sous traitement.

La victime âgée de 48 ans, était confinée depuis le 16 mars, date son arrivée à bord d’un vol d’air France. La toile bouillonne en Mauritanie. D’après le ministre de la santé, Dr Nedhirou Mohamed Hamed, la dame est franco-mauritanienne et ce n’est qu’hier qu’elle a eu des malaises. Cela s’est accentué ce matin et elle est décédée dans l’ambulance, avant d’arriver à l’hôpital. Le Décès dû au covid19 est survenu à 12h.

Au bout de 14 jours

Plus tard dans la soirée sur le jt de 21h30, Dr Ndiaye explique le test covid19 sur ce cas est post mortem. L’annonce de ce décès dû au covid19 et ses circonstances continuent de faire couler encore et salive. Dr Ndiaye soutient que «14 jours c’est la période d’incubation sur laquelle les scientifiques se sont mis d’accord ». Donc au bout de cette période, si la personne ne présente pas de signes, elle est simplement libérée et peut vaquer à ses occupations sans subir de test.

« corona est un virus qui est sournois qui n’a pas fini de révéler ses secrets » dixit Dr Ndiaye.

C’est justement ce point qui divise sur les réseaux sociaux. Chacun y va de son propre commentaire. Selon Dr Ndiaye responsable du site d’isolement covid19 en Mauritanie, « ce cas est apparu au bout du 14e jour. Il est vicieux ». Et au docteur de poursuivre « il a été décrit des incubations allant jusqu’à trente jours. Les recherches sont en cours et on en apprendra plus quand l’épidémie sera à son pic ».

Lire aussi >>> covid19: fermeture des marchés sur toute l’étendue du territoire

Pour finir, Dr Ndiaye, estime que « corona est un virus qui est sournois qui n’a pas fini de révéler ses secrets. Même sans symptômes, on peut contaminer, d’où l’isolement qui est préconisé ».

Réaction

La première conséquence de ce décès dû au covid19, est la prorogation de la durée du confinement. On passe donc de 14 à 21 jours.

La seconde conséquence c’est le début de psychose sur la toile. La communication du ministère de la santé de ces derniers jours, est remise en question. Déjà, le communiqué quotidien qui tombe à 18h d’habitue n’est pas arrivé à temps. Ensuite le SiteRep (Situation Report) fait par le ministère de la santé avec le concours de l’OMS arrive à 20h50 dans les mails box  en mentionnant pas de nouveaux cas, encore moins un décès.

Epée Damoclès

Une heure avant, une circulaire du ministère de la santé est publiée. Le personnel sanitaire y est menacé de sanctions si elle divulgue des informations. « Il m’a été donné de constater que des cadres de la santé diffusent des informations qui nuisent à l’effort national de contrôle  de la pandémie covid19. Tout écart « sera fermement sanctionné selon la réglementation en vigueur » précise le ministre de la santé, à travers cette circulaire.

Dysfonctionnements

Il y a lieu de relever qu’un internaute avait annoncé le décès d’une dame qui était en confinement depuis 14 jours (celle dont le décès sera confirmé dans la soirée). Il était 12h51. Il tenait cette information du corps médical.

Quelques jours avant, les circonstances de l’identification du cas numéro cinq (5) avait mis sous les projecteurs le Dr Diawara. Ce dernier avait contredit le ministre de la santé, à travers un post sur Facebook et des audio whatsapp qui ont fuité. Des observateurs estiment que la circulaire du ministère est une réaction à ces deux événements. Quoi qu’il en soit, le corps médical est invité à observer une réserve, sous peine d’être frappé par des sanctions.

Capture du post sur le compte facebook du Dr Diawara
Capture du post sur le compte facebook du Dr Diawara

Bilan

Au bout de cette journée, la Mauritanie comptabilise six (6) cas dont deux (2) guéris, trois (3) sous traitements et un décès. Selon les autorités sanitaires, 75 cas contact ont été identifiés et sont confinés. Ce chiffre ne comprend pas les cas contact du cas numéro six (6) dont le décès est dû au covid19, faut-il le rappeler.

Depuis l’apparition du covid19 en Mauritanie, une série de mesures ont été prises pour limiter la propagation du virus. Les commerces, les frontières et les cafés sont fermés. Le trafic interurbain est interrompu mais on continue de s’entasser comme des sardines dans les transports en commun, malgré la décision du ministère qui interdit la surcharge.

.