El Mouritaniya (Télévision de Mauritanie) fait partie du lot de médias africains, sélectionnés pour participer au projet Médias 360 de Canal France International avec 14 autres médias africains. L’objectif du projet est de permettre aux médias sélectionnés de renforcer leur présence sur le web et les réseaux sociaux. A l’issue de ce projet de 14 mois, la TVM devra développer des contenus adaptés au numérique  avec un accent particulier sur l’interactivité.

Longtemps accusée à tord ou raison de fonctionner de manière archaïque, la Télévision de Mauritanie a l’occasion de changer la donne. Selon nos informations, la TVM fait partie du lot de 15 médias africains retenus, à la suite de conférence des managers qui s’est déroulée début août 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. La chaîne officielle y était représentée par Ahmed Salem Deida directeur de la formation  et manager de l’équipe Mauritanie.

Une direction hésitante? 

Mais selon nos radars, la participation de la TVM pourrait être compromise. En effet, la lettre officielle de la direction de la TVM pour confirmer l’engagement de la télé à participer jusqu’au bout « tarde à venir ». Une source proche du dossier avance que c’est « la composition de l’équipe qui cause problème à la directrice ». Vrai ou faux? Les heures et jours à venir nous en diront certainement plus. Notons cependant que cette équipe est composée de Ahmed Salem Deida (Manager et directeur de la formation), Yedaly Fall (Journaliste – Chef de Service) et Maimouna Lo (Journaliste – Chef de Production). En attendant que ceci soit réglé, le temps joue contre eux.

Rendez-vous à Dakar

En effet, la prochaine session de formation aura lieu à Dakar mi-décembre 2017. Il s’agira d’une « initiation des journalistes de 15 médias, retenus à l’issue de la conférence des managers, à la production de contenus (utilisation de Facebook, Twitter, Instagram etc., création de visuels et vidéos…), à la vérification et à la publication d’informations sur les réseaux sociaux » selon CFI.

A l’heure des technologies de l’information et de la communication, le renforcement des capacités des journalistes et décideurs d’organes de presse est une nécessité. Cette donne est d’autant plus vraie que le taux de connectivité augmente à une vitesse galopante. La TVM a la chance de s’améliorer, qu’elle la saisisse. Après tout, elle fonctionne avec l’argent du contribuable et le contribuable veut le meilleur.