La nouvelle résonne comme un séisme diplomatique. Lundi 5 juin, l’Arabie Saoudite et quatre autres alliés ont rompu leurs relations, avec le petit et richissime émirat du Qatar. Une rupture totale, qui sanctionne la position du Qatar vis-à-vis de l’Iran. La Mauritanie a, ces dernières années, signé beaucoup d’accord de coopération avec l’émirat. 

Quelques heures ont suffi à la puissance saoudienne, pour isoler son ambitieux voisin, le Qatar. Accusé de soutenir l’Iran, le Qatar a vu sa seule frontière terrestre être fermée et ses diplomates de plier bagages. La sanction est non seulement diplomatique, mais également économique.

En effet, l’Arabie Saoudite et ses alliés, ont interdit aux compagnies aériennes du Qatar, de survoler leurs espaces aériens. Résultat,  bon nombre d’appareils de Qatar Airways sont cloués au sol. Dans le même sens, les  compagnies aériennes de l’Arabie Saoudite et du Baherein, ne déversent plus le Qatar.

Et la Mauritanie dans tout ça? 

Cette nouvelle donne, a de quoi mettre le pouvoir de Nouakchott dans l’embarras. Depuis quelques années, la Mauritanie et le Qatar ont intensifiés leurs relations. De l’économie, à l’éducation en passant par la justice et le tourisme, les qataries sont présents partout.

Tourisme et commerce

Qatar – Mauritanie: Pose première pierre complexe touristique à Nouakchott – Photo AMI

L’on se souvient de l’accord entre la Mauritanie et l’émirat, pour la construction d’un complexe touristique vaste de 25 hectares, à Nouakchott. Ce projet dont la pose de la première pierre a eu lieu le 17 octobre 2016, inclut la construction de deux hôtels, 386 résidences « chics » (…) et des centres commerciaux. Le tout, pour une enveloppe de 16 millions de dollars américains.

Jumelage

Signature convention – Photo AMI

Dernièrement, c’est au niveau du secteur de la justice que la coopération entre les deux pays a été renforcée. Début mars 2016, précisément le 1er, notre Cour suprême et la Cour de Cassation du Qatar, ont signé un accord de jumelage. L’accord inclut la formation des magistrats et l’organisation de séminaires scientifiques communs, entre autres.

Éducation

Autre élément qui illustre les liens entre nos deux Etat, les ONG qataries sont bien implantées à Nouakchott. Elles allient éducation et actions sociales. C’est notamment le cas d’une ONG qatarie de « bienfaisance » dont le nom est tue. En effet, le 27 mars dernier, un centre d’enseignement d’enfants sourds, a ouvert ses portes à Saada, un quartier de Toujounine (périphérie de Nouakchott).

Lors de l’inauguration, les responsables ont souligné que le centre compte »un jardin d’enfants, une école primaire qui enseigne les programmes élaborés par le ministère de l’éducation, des classes pour la formation professionnelle ». Au moment où le centre a ouvert ses portes, il accueillait 320 enfants et jeunes âgés de 4 à 17 ans.

Diplomatie

Toutes ses actions n’auront peut être jamais abouti, sans le concours de l’ambassadeur du Qatar en Mauritanie,  Abderrahmane Ben Aly Rabia Ajaj El Koubeissy. La valse qu’il effectue entre les différents ministères à Nouakchott, ne passe pas inaperçue. Pas plus tard que la semaine dernière (31 mai), il a été reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération. 
Au vu de tous ses éléments, il est légitime de s’interroger, sur la posture que prendra le locataire du Palais ocre de Nouakchott. Mohamed Ould Abdel Aziz, restera t-il fidèle à son allié ou ira t-il dans le sens du vent? L’avenir nous le dira.

Sans précédent

Rappelons, enfin que cette brouille diplomatique, est la plus grave qu’a connu  les monarchies du Golfe depuis la création en 1981 du Conseil de coopération du Golfe. Beaucoup d’observateurs, s’accordent pour dire que le réel problème de l’Arabie Saoudite avec le Qatar, c’est le soutien de ce dernier aux Frères Musulmans et sa position nuancée vis à vis de l’Iran.