Le ramadan, ce mois sacré d’adoration et de rapprochement des musulmans est aussi un mois de purification du corps et de l’esprit. Plusieurs études ont prouvé l’utilité et les bienfaits du jeûne intermittent, nous en citerons trois.

  • Rôle hormonale : Les hormones sont des substances utilisées par le corps comme messager ! Le jeûne du mois de ramadan permet de bien réguler la sécrétion de certaines hormones comme l’insuline et l’hormone de croissance.

L’insuline: C’est une hormone sécrété par le pancréas, elle a pour rôle de diminuer le taux du glucose (sucre) dans le sang !Toute altération de sa sécrétion conduirait à un diabète ! Pendant le mois de ramadan, la sécrétion de l’insuline diminue ce qui conduit à une meilleure utilisation de l’hormone et à diminuer la résistance des cellules à cette dernière. On évite ainsi le diabète gras (Type 2) très répandu, et dû à l’obésité.

L’hormone de croissance : Aussi appelé GH est une hormone sécrétée par l’hypophyse antérieur (une glande située au niveau du cerveau),elle agit sur la croissance et elle favorise la transformation de la graisse en muscles. La sécrétion de cette hormone augmente 5 fois en période de Ramadan.

  • Réduit le risque de plusieurs maladies :

Le risque de choper un Alzheimer, des maladies cardio-vasculaires et même des cancers peut être largement diminués grâce au jeûne intermittent dont l’exemple typique est le ramadan.

Maladie d’Alzheimer : C’est la maladie dégénérative la plus répandue au monde, elle est dûe à une atteinte des cellules de l’hippocampe (responsable de la mémoire) et ainsi une altération de la mémoire. Jusqu’à nos jours, aucun traitement n’est disponible malgré les recherches dans ce domaine. Une étude faite sur les rats a prouvé que le jeûne peut retarder l’apparition de la maladie. Une autre étude montre que le changement de style de vie y compris le jeûne améliore les symptômes de la maladie d’Alzheimer chez 9 patients sur 10.

Maladies cardio-vasculaire : les maladies du cœur et des vaisseaux gagnent avec mérite le titre « des tueurs les plus dangereux au monde ! « . Le jeûne permettrait d’améliorer différents facteurs de risque comme le pression artérielle et le taux du cholestérol.

Le cancer : Des études prometteuse réalisé sur des animaux prouvent que le jeune permet de prévenir le cancer. Une autre étude réalisé sur l’être humain prouve que le jeûne peut réduire les effets secondaire de la chimiothérapie (traitement du cancer).

  • Une meilleure espérance de vie :

Par ailleurs, les études sur les rats prouvent que le jeûne intermittent améliorerait jusqu’à 83% l’espérance de vie; fabuleux n’est-ce pas ? Aucune n’a été faite sur l’humain, tout de même,le jeûne est devenu populaire dans les systèmes anti-vieillissement.

Le jeûne du mois de Ramadan s’avère de plus en plus utile pour notre organisme. Le jeûne est de plus en plus répandue même chez les non-croyants et même souvent conseillé par les médecins et les nutritionnistes. En plus des avantages cités précédemment, il est aussi utile pour perdre du poids et améliorer les capacités cérébrales. Chose utile pour ses révisions.