Site icon LeReflet

3e match CAN 2023: La Mauritanie à la conquête de sa première victoire

Babacar Niass, gardien de but des mourabitounes

Babacar Niass, gardien de but des mourabitounes

Bouaké, 22 janv 2024 (LeReflet) – Les mourabitounes vont disputer, mardi, le 3e et dernier match de la phase de groupe de la Coupe d’Afrique des Nations 2023. La Mauritanie va affronter une Algérie qui est toujours à la recherche de sa première victoire. Un résultat positif permettrait à la Mauritanie, de franchir un palier et éventuellement se qualifier au profit tour.

A l’occasion de la conférence de presse d’avant match, Amir Abdou et le milieu de terrain Mohsine Bodda, ont indiqué que le groupe est déterminé à tout donner. « Le match va être compliqué, car l’Algérie est une belle nation de foot avec des joueurs de haut niveau » a déclaré Amir Abdou, sélectionneur national.

Conférence de presse d’avant match Mauritanie – Algérie

Jouer ses chances à fond c’est semble-t-il le mot d’ordre. Mohsine abondant dans ce sens, a souligné que « l’équipe n’a pas perdu espoir » estimant que les « chances sont intactes ». Il a insisté sur le travail fait par le groupe, sa cohésion et l’envie de faire plaisir aux mauritaniens.

Amir a prévenu que l’équipe d’Algérie « n’a pas pu démontrer toute sa qualité, mais peut être performante contre nous ». Afin d’y remédier, le technicien comorien a affirmé « on va jouer avec nos armes » en étant « rigoureux sur les phases de transition ». Il espère garder le sérieux du match contre le Burkina et la justesse offensive face à l’Angola.

« La détermination, l’envie et la concentration » seront des facteurs « déterminants » a indiqué Amir Abdou. Bien que l’aspect athlétique soit un élément décisif dans un match aussi important, le sélectionneur des mourabitounes a relevé que la Mauritanie « est aussi capable de faire preuve de créativité ».

Mardi, l’équipe nationale de football de la Mauritanie prend rendez-avec l’histoire. Après avoir réussi à se qualifier trois fois successivement à la CAN, elle vise désormais une première victoire. Face à un des dinosaures du football africain, cette victoire, si elle a lieu, n’en sera que plus belle. A cela s’ajoute la possibilité, même mince, d’une qualification au tour suivant.

Par Amadou SY (Bouaké, Côte d’Ivoire, envoyé spécial)

Quitter la version mobile