L’ONG Gret a inauguré son atelier-école de fabrication de foyers améliorés, ce mercredi  17 janvier 2018 à Nouakchott. L’atelier situé dans le quartier périphérique Dar El Beida est l’émanation du projet Foyers Améliorés en République Islamique de Mauritanie (FARIM2) qui vise à créer une filière locale pérenne de production et diffusion des fourneaux FAYDA. Selon l’ONG qui promeut le développement solidaire, ces fourneaux consomment moins de charbon.  

Il est 11h  quand l’atelier-école de fabrication de foyers améliorés (fourneaux FAYDA) installé non loin du nouveau Commissariat de Police de Dar El Beida, a officiellement ouvert ses portes. La cérémonie s’est déroulée en présence des partenaires techniques et financiers, des autorités locales et bénéficiaires du projet. Parmi eux, Ndongo Abderrahmane Représentant Pays du Gret en Mauritanie.

Selon Ndongo, cet atelier-école de fabrication de foyers « s’inscrit dans la vision du Gret qu’est d’apporter des réponses durables et innovantes pour un développement solidaire ».

Il ajoutera que FARM2 « contribue à l’accès à l’énergie durable et à la création de filières de bioénergies pérennes en Mauritanie ». En effet, au delà de la production, diffusion et commercialisation  de foyers améliorés, le projet entreprend la formation et l’accompagnement de producteurs, grâce à l’insertion des jeunes issus des différents centres de formation professionnelles.

Le prix

Si la production et diffusion du fourneau FAYDA permet une meilleure maîtrise de l’énergie

domestique (consommation en charbon réduit de 45%), il

Fournaux Fayda - Nouakchott
Fournaux Fayda – Foyer amélioré

n’en demeure pas moins que son prix de vente est relativement plus élevé que le fourneau classique (artisanal). Le prix fixé par le FARIM2 varie entre 650 MRU et 700 MRU soit 6500 et 7000 de l’ancienne monnaie. Ces fourneaux faut-il le rappeler, sont destinés à une couche défavorisée de la population.

Mais à chaque problème on trouve solutions. Un système de mutuelles a donc vu le jour et permet aux femmes d’accéder au fourneau en payant selon leurs moyens et à leur rythme (plusieurs tranches). A l’heure actuelle, deux mutuelles sont partenaires du projet. A ceux-là s’ajoute l’association de Mbareck Ould Bilal, un fervent militant des foyers améliorés.

FAYDA

« J’ai testé les fourneaux FAYDA durant le ramadan. Ma consommation en charbon a brusquement chuté, passant de 3 kilogramme à 1 kilogramme par jour » confie Mbareck. Dans la foulée, la nouvelle s’est répandue dans son quartier (Dar Naim) et de fil en aiguille une association est née pour permettre aux familles de faire des économies grâce aux foyers améliorés. Elle fonctionne avec un système de tontines.

Objectifs chiffrés

Au chapitre des chiffres, notons que l’atelier-école inauguré ce 17 janvier à Nouakchott a  » une capacité de production de 11 500 foyers améliorés par an » souligne Samba Camara coordinateur du projet avant de poursuivre « ce chiffre représente les 3/4 de la demande estimée pour Nouakchott et Rosso. A terme (janvier 2019), le projet compte produire 15 000 fourneaux FAYDA et toucher au moins 50 000 bénéficiaires. Pour se faire, le Gret mise sur des partenaires et le renforcement de l’effectif qui travaille sur le projet.

Pour rappel, FARIM2 monté à la suite d’une expérience antérieure des foyers améliorés en Mauritanie (FARIM1) est financé à hauteur de 300 000 euros par le Fonds d’Innovation pour le Développement (FIND). L’ONG française Gret, porteur du projet, est présente en Mauritanie  depuis 1991.