La chambre haute du parlement (Sénat) a ajourné sa séance plénière de ce mardi 27 juin. L’information rapportée par nos confrères d’Essahra en arabe est tombée cet après-midi. Le ministre des affaires étrangères devait répondre à deux questions orales, concernant la diplomatie mauritanienne. 

Le ministre des affaires étrangères a posé un lapin aux sénateurs. Isselkou Ould Izidbih devait répondre à deux interrogations des sénateurs. La première concerne la rupture des relations diplomatiques avec l’émirat du Qatar, tandis que le second a trait aux passeports diplomatiques auxquels « ont droit » les sénateurs.

Cette convocation du Sénat, intervient 21 jours après la Mauritanie ait rompu ses relations diplomatiques avec le Qatar. En effet, le ministère des affaires étrangères dirigé par Isselkou Ould Izidbih avait publié un communiqué le 6 juin dernier, dans lequel le Qatar est accusé de « soutenir les terroristes ».

La Mauritanie et le Qatar, faut-il le rappeler, entretenaient de bonnes relations. Le changement subite des rapports avec le Qatar, a valu à la diplomatie mauritanienne le qualificatif « opportuniste ». D’aucun pense que le pays d’Ould Abdel Aziz a fait du « suivisme ».